• Français
  • Anglais

Prelude 5 – J.S.Bach

Lire la vidéo

Partition pour piano

Format PDF de 2 pages.
Niveau: Difficile

Fichier midi

Fichier midi compatible avec les pianos numériques supportant les fichiers midis et avec l'application Synthesia

Prelude n 5 en Re Majeur issu du premier livre du Clavier Bien Tempéré composé par J. S. Bach.

Je n’aime pas trop les versions rapides usuellement entendues. On dirait que depuis la fabuleuse et populaire interprétation de Glenn Gould, tous les pianistes s’acharnent à prouver leur technique en essayent de battre le record de vitesse de ce dernier.
Joué plus lentement, j’y redécouvre une toute autre histoire qui channge complètement la nature du morceau.
Un même motif qui se répète en différentes tonalités. Un principe qu’on retrouve de plus en plus aujourd’hui chez des compositeurs comme Ludovico Einaudi, Yann Tiersen, Hans Zimmer…

Le nocturne 1 de Chopin m’a fait développer l’indépendance des mains, ainsi que la gestion d’arpèges amples, le clair de Lune de Beethoven m’a fait développer l’interprétation et le poids de chaque doigts, chaque geste, ici, ce prélude m’a fait largement développer la dextérité et la mémoire

Ma version favorite

Tuto de type synthesia

Tuto avec partition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le café m'aide à passer des nuits blanches pour créer de nouveaux contenus

Pour le confort de votre visite, j'ai supprimé les publicités, qui jusqu'à présent m'aidaient à couvrir les frais d'hébergement et de sécurité du site. De plus, ces pages demandent beaucoup de temps pour leur édition et surtout pour la création de leur contenu. 

En m'offrant un café, non seulement vous m'aiderez à couvrir mes frais mais aussi vous m'encouragerez à continuer de publier du contenu gratuit.

Derniers commentaires

Prelude n 5 en Re Majeur issu du premier livre du Clavier Bien Tempéré composé par J. S. Bach. Je n’aime pas trop les versions rapides usuellement entendues. On dirait que depuis la fabuleuse et populaire interprétation de Glenn Gould, tous les pianistes s’acharnent à prouver leur technique en essayent de battre le record de vitesse de ce dernier. Joué plus lentement, j’y redécouvre une toute autre histoire qui channge complètement la nature du morceau. Un même motif qui se répète en différentes tonalités. Un principe qu’on retrouve de plus en plus aujourd’hui chez des compositeurs comme Ludovico Einaudi, Yann Tiersen, Hans Zimmer… Le nocturne 1 de Chopin m’a fait développer l’indépendance des mains, ainsi que la gestion d’arpèges amples, le clair de Lune de Beethoven m’a fait développer l’interprétation et le poids de chaque doigts, chaque geste, ici, ce prélude m’a fait largement développer la dextérité et la mémoire
Share
Top