Piano covers, tutos, partitions, midis, outils et conseils utiles

Le tourbillon – Jeanne Moreau

This page is available in : Anglais

Le_tourbillon_de_la_vie.pdf
Arrangement par F. Labis. Partition pour piano solo, 6 pages
GRATUIT
Le_tourbillon.mid

Fichier midi compatible avec les pianos numériques supportant les fichiers midis et avec l’application Synthesia

GRATUIT

Partition interactive

La chanson Le Tourbillon, aussi nommée Le Tourbillon de la vie, a été écrite par Serge Rezvani (sous le pseudonyme Bassiak) en 1957 pour Jeanne Moreau. Celle-ci avait pour habitude de se séparer de son compagnon du moment Jean-Louis Richard, le meilleur ami de Serge à l’époque. Cette chanson était à l’époque destinée à rester uniquement dans le cercle d’amis de son auteur. Sept ans plus tard, lors du tournage du film Jules et Jim réalisé par François TruffautLe Tourbillon s’est imposé dans le film, dans lequel il s’intégrait très bien : « une femme qui hésite entre les hommes, et décide de les aimer tous ».

Elle a été interprétée par RenaudPatricia Kaas et Alain Souchon lors du Concert des Enfoirés 1995.

Le Vanessa Paradis participe à la cérémonie d’ouverture du Festival de Cannes où, accompagnée par Jean-Félix Lalanne à la guitare, elle interprète Le Tourbillon en direct devant la présidente du jury, Jeanne Moreau, qui se lève et termine le titre avec elle. Ce qui devait être une petite surprise est finalement devenu le fait le plus marquant du 48e Festival et un duo mythique dans l’histoire de la chanson française.

Dans le tutoriel, j’explique comment on peut varier l’accompagnement sur une même mélodie.

Paroles:

Elle avait des bagues à chaque doigt, 
Des tas de bracelets autour des poignets, 
Et puis elle chantait avec une voix 
Qui, sitôt, m'enjôla.

Elle avait des yeux, des yeux d'opale, 
Qui me fascinaient, qui me fascinaient. 
Y avait l'ovale de son visage pâle 
De femme fatale qui m'fut fatale De femme fatale qui m'fut fatale

On s'est connu, on s'est reconnu, 
On s'est perdu de vue, on s'est r'perdu d'vue 
On s'est retrouvé, on s'est réchauffé, 
Puis on s'est séparé.

Chacun pour soi est reparti. 
Dans l'tourbillon de la vie 
Je l'ai revue un soir, aïe, aïe, aïe, 
Ça fait déjà un fameux bail
Ça fait déjà un fameux bail

Au son des banjos je l'ai reconnue. 
Ce curieux sourire qui m'avait tant plu. 
Sa voix si fatale, son beau visage pâle 
M'émurent plus que jamais.

Je me suis soûlé en l'écoutant. 
L'alcool fait oublier le temps. 
Je me suis réveillé en sentant 
Des baisers sur mon front brûlant 
Des baisers sur mon front brûlant

On s'est connu, on s'est reconnu. 
On s'est perdu de vue, on s'est r'perdu de vue 
On s'est retrouvé, on s'est séparé. 
Puis on s'est réchauffé.

Chacun pour soi est reparti. 
Dans l'tourbillon de la vie. 
Je l'ai revue un soir ah ! là là 
Elle est retombée dans mes bras. 
Elle est retombée dans mes bras.

Quand on s'est connu, 
Quand on s'est reconnu, 
Pourquoi s’perdre de vue, 
Se reperdre de vue ?

Quand on s'est retrouvé, 
Quand on s'est réchauffé, 
Pourquoi se séparer ?

Alors tous deux on est reparti 
Dans le tourbillon de la vie 
On a continué à tourner 
Tous les deux enlacés 
Tous les deux enlacés. 
Tous les deux enlacés.
Share

Pas d'opinion sur “Le tourbillon – Jeanne Moreau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.