Comparatif pianos 2016

pianos-comparaisonQue ce soit votre premier piano ou pas, dur dur de choisir un piano parmi le vaste choix de marques, de modèles et de prix. Il s’agit d’un investissement important, aussi difficile que de choisir une voiture, pour lequel on n’a pas envie de se tromper.

Comme ça fait plus de 2 ans que je fais le tour de tous les magasins de piano du coin représentant les marques les plus populaires (je précise qu’en ce moment je suis basée à Londres, donc ce n’est pas un petit coin), que j’ai testé quasi tous les modèles des marques les plus populaires, j’ai lu et visionné beaucoup de reviews de piano, comparé les spécifications techniques, leurs touchés, leurs sonorités, leurs fonctionnalités et évidemment leur prix, je me dis que ce serait peut-être bien de vous faire profiter de mes découvertes surprenantes et de partager mon avis sur ces différents pianos.

Pour la première fois, j’ai élargi mon horizon et découvert avec surprise d’autres  types de piano pour lesquels j’avais autrefois certains aprioris, pensant qu’ils étaient plutôt destinés à un autre type de musiciens que les purs pianistes. Et dire que je suis passée à côté de ces claviers pendant des années sans même dédaigner les regarder alors que c’est parmi ceux là que j’ai découvert 2 de mes 3 plus gros coups de coeur.

Alors piano neuf ou d’occasion, acoustique ou numérique, meuble ou transportable, boîte à rythme ou sons innovants, Yamaha, Kawaï, Roland, Korg, Native Instruments ou autre…, chaque piano est le meilleur pour quelqu’un mais quel sera le votre?

Il me serait impossible de vous parler ici de chaque modèle de piano, donc voici donc quelques critères pour vous aider dans votre recherche, les avantages et inconvénients par catégorie, mes coups de coeur…

Les acoustique:

  • Plus de 50.000 €:csm_fluegel_d_black_03_04bdaef10bSi les meilleurs pianos du monde sont des pianos à queue (Steinway & Sons, Bösendorfer, Fiazoli…), ils ne sont malgré tout réservés qu’à un public restreint qui a non seulement les moyens financiers, mais aussi la place et surtout une extrême maîtrise technique pour pouvoir vraiment profiter de leur puissance. Mais une fois qu’on peut maîtriser ce genre de bête, le plaisir qu’on peut en tirer est incommensurable.
  • Entre 10.000 et 20.000€:
    Dans les prix plus abordables, il y a les Yamaha et Kawai qui sont les plus populaires… Les Yamaha ont un son beaucoup sec, plus clair, plus métallique alors que les Kawai ont un son plus rond, plus chaleureux, plus étouffé. Tout est une question de goût, il faut les essayer plusieurs fois et suivre votre coeur. Tout dépend aussi de l’acoustique de votre pièce et de votre façon de jouer. La longueur de la queue dépendra de la taille de la pièce, pas seulement pour l’espace qu’il prend mais surtout pour une question d’acoustique.
    Mon coup de coeur est le Kawai GL10 (au cas où il y aurait un généreux donateur parmi vous 😉 )
    J’ai été également séduite par les Boston (fabriqué par Steinway & Sons) mais on dépasse les 20.000€.
  • Moins de 10.000€:
    Il existe de nombreuses marques chinoises, peu connues qui distribuent des petits pianos à queue pour environ 5000€. Franchement je les trouve pas mal non plus esthétiquement si l’on cherche un piano à queue pour la beauté du meuble. Le son sonne bien en magasin où l’acoustique est appropriée mais une fois chez soi, il faut savoir que le son est complètement différent, assez criard, moins précis. Les matériaux sont de moindre qualité (bois trop jeunes qui travaillent encore…) et donc il faudra le réaccorder plus souvent et sa durée de vie sera beaucoup plus courte qu’un piano allemand, anglais ou japonais.
  • Les pianos droits:
    piano-droitConviennent bien pour l’étude en méthode classique. Le toucher est très différent d’un piano à queue, il est beaucoup plus dur et donc il est plus difficile de maîtriser les nuances (pour les experts), mais il aide à bien former les mains (débutants ou non ). Plus facile aussi à caser quand on manque de place pour un piano à queue et qu’on tient vraiment à la beauté du meuble. Ca reste un grand classique malgré qu’on trouve beaucoup mieux pour moins cher. De nos jours, je ne leur trouve plus aucun avantage. Ah si j’en ai trouvé un: ils fonctionnent sans électricité. Je conclurais donc en disant qu’ils conviennent pour les personnes qui s’éclairent à la bougie (ben oui ça a son charme)
  • Les modules silencieux:
    La plupart des marques proposent les mêmes modèles montés d’un système silencieux. Celui-ci vous permet de couper le son acoustique du piano et de jouer avec un casque pour ne pas déranger votre entourage.
    Ces systèmes offrent également d’autres avantages comme la possibilité de s’enregistrer (sur une clé usb ou directement sur un pc/mac, tablette, téléphone…), de jouer avec d’autres sons ou de combiner plusieurs sons (piano + violons par ex)….
    Ce module devient quasi incontournable de nos jours, mais cela a un prix ( chez Yamaha, comptez 5000€ de supplément sur leur 1/4 queue, 2000€ sur un droit). Si vous avez de la place, cela reviendra moins cher d’acheter un bon piano numérique en plus que d’investir dans ce système.
    On trouve aussi des systèmes silencieux indépendants qui peuvent être installé sur votre piano. Comptez environ 2000€ (pour un piano droit) pour quelque chose qui n’a rien à voir en qualité avec les modules préinstallés de Yamaha ou Kawai. A moins que votre piano a une énorme valeur sentimentale, il vaut mieux acheter un bon piano numérique que de faire installer ce type de système sur un vieux piano.
    Mon préféré est le Kawai K2 ATXII.

 

Les pianos numériques:

  • les pianos meubles: (900€ à 3900€)
    Aujourd’hui on est enfin arrivé à des pianos numériques qui n’ont que des avantages par rapport aux pianos acoustiques droits. Si jusqu’à présent ils étaient appréciés, c’est parce qu’ils nécessitaient moins d’entretien (pas d’accordage), qu’ils sonnent donc toujours parfaitement juste, qu’ils sont plus légers, qu’ils disposent de certaines fonctionnalités pratiques comme jouer avec un casque, s’enregistrer, jouer avec d’autres sons de pianos ou d’autres instruments, de combiner plusieurs instruments, de diviser le piano en 2 pour 2 joueurs ou pour 2 instruments différents, de pouvoir les connecter à un ordinateur (même en midi) … et surtout pour un prix nettement moins élevé qu’un piano acoustique (même d’occasion).
    Mais depuis peu Kawai, avec sa série CS, comble les derniers petits détails.

    • Haut de gamme:
    • cs11
      Kawai CS11

      Mon gros gros coup de foudre dans cette catégorie est le CS11 de chez Kawai (image ci dessus). Aussi beau qu’un piano acoustique droit avec un touché d’un piano à queue et un son hyper réaliste. En effet Kawai utilise le même mécanisme de marteaux que celui utilisé dans ses pianos à queue et tout le panneau arrière en bois sert à la transmission du son (table d’harmonie). Là enfin on ressent cette vibration qui manque dans les autres pianos numériques.

      grand-feel-ii
      Mécanique Grand Feel II avec simulation d’échappement, 3 capteurs et contrepoids

      cs11_back

      Si l’esthétique d’un meuble laqué noir a moins d’importance pour vous , le Kawai CA97 dispose des mêmes avantages mais pour 600€ de moins.
      Le modèle CA67 dispose également du même mécanisme de marteaux mais n’utilise pas la table d’harmonie. Si vous jouez principalement au casque, ce modèle est idéal pour vous.
      Le modèle CA17 dispose de l’ancienne mécanique de marteaux. Mais il faut être un pianiste d’un certain niveau pour commencer à sentir la différence. Celui ci est sans doute le meilleur rapport qualité/prix à tout point de vue. (1789€).

      Le top du top chez Yamaha est le CLP-585 (3799€), excellent piano mais à ce prix là je préfère de loin le CS11 (ou même le CS10 ).
      Il y a aussi la série hybride de Yamaha (NU1, N1 et N2) dont la mécanique est celle des pianos droits Yamaha. Autant leur description sur papier m’avait séduite, autant j’ai été déçue en les essayant. Le touché est vraiment spécial, assez dur et le son pas vraiment convainquant. De plus ils sont hors de prix par rapport au CS10 et CS11.

    • Milieu de gamme:
      Les modèles CN25 et CN35 (1265€ et 1539€) sont excellents pour débutants et intermédiaires. Leur touché (RH3) est plus que suffisant. Votre choix se fera en fonction des fonctionnalités que vous cherchez. Si vous comptez n’utiliser que le son de piano, le CN25 conviendra parfaitement.
      Le CN35 contient par-contre 324 sons intégrés + 12 kits de batterie.
      Chez Yamaha il y a l’Arius YDP163 (1065€) similaire au CN25 et le CLP-525(1298€) similaire au CN35).

      yamaha-ydp163b-francepianos
      YDP163

      Les autres modèles CLP535, 545 et 575 sont chaque fois un peu mieux et ont plus de fonctionnalités pour un prix qui monte peu à peu.

      Chez Roland on retrouve les modèles:  DP-90,  RP-401R,  HP-603 et  HP-605 où là aussi le prix varie en fonction du nombre de fonctionnalités.
      Si vous cherchez un bon piano pas trop cher, le YDP163 (image ci dessus) fera l’affaire, inutile de dépenser plus. Vous pouvez combler les fonctionnalités manquantes fournies par les autres modèles en y rajoutant des hauts-parleurs externes ou en y connectant votre ordinateur.

    • Entrée de gamme:
      Le modèle Kawai KDP90 (999€) et le Yamaha Arius YDP143 (829€) sont les entrées de gamme et donc conviennent pour les budgets serrés.
      Ils sont parfaits pour débuter et encore suffisamment bons pour les quelques années qui suivent.
      Le moins cher donc dans cette catégorie est le Yamaha Arius YDP143.
    • A prendre aussi en considération, sont les séries Celviano et Privia de chez Casio (Haut de gamme à entrée de gamme). J’avais un apriori sur cette marque, l’associant plus à des pianos jouets, pour n’avoir essayer que cette catégorie, mais certains Youtubeurs (spécialistes en reviews de pianos) que je suis régulièrement en parlent avec beaucoup de bien. Je n’en ai pas trouvé ici à Londres pour les essayer, donc je ne peux pas vraiment les juger. Ceci-dit en les comparant sur papier et en écoutant leur enregistrements, ils reviennent légèrement plus chers que les modèles équivalents chez Kawai, Roland et Yamaha. Par-contre si vous cherchez un piano d’occasion et que vous voyez un Casio (Celviano ou Privia) pas trop vieux pour un bon prix, je ne pense pas que vous serez déçus.
    • Dans tous les cas, que vous soyez complètement débutants ou pros, vous tirerez plus de plaisir d’un piano numérique de type meuble qu’un piano acoustique droit et cela pour un prix nettement inférieur.
  • Les pianos compacts

    cl26
    CL26 Piano numérique KAWAI

    Les pianos compacts (à partir de 700€), sont des pianos plus légers, destinés à des débutants ou pianistes amateurs occasionnels. Moins imposants, ils sont plus faciles à caser dans une chambre ou à transporter pour un week-end.  Mais attention à ne pas confondre avec des pianos de scène. Ils ont également un touché lourd, ce qui permet encore de jouer à un certain niveau, mais la mécanique de marteaux est différente, même si elle simule assez bien un vrai touché de piano. Je les conseillerais plutôt aux enfants qui débutent.
    Ceci-dit, si vous cherchez quelque chose de léger, facile à caser ou transportable et pas trop cher, vous trouverez mieux dans la catégorie « pianos de scène ».

  • Les pianos de scène: (450€ à plus de 4000€)
    Territoire que je n’avais jamais examiné de près auparavant pensant qu’il étaient plutôt destinés à la scène, ce qui n’était pas mon cas. Et là mes découvertes furent très surprenantes. On peut les comparer à toute la gamme des pianos meubles, tant au niveau touché que sonorité et fonctionnalités mais sans le meuble. Ils sont donc facilement transportables et peuvent se ranger sous un lit pour les très petits espaces.
    Ils sont malheureusement souvent présentés en magasin sur pieds de scène en X, ce qui les rend instables, raison pour laquelle j’étais très réticente, mais une fois posés sur un support stable, ils équivalent totalement les pianos meubles.

    • Mon coup de coeur se porte de nouveau pour un Kawai (non non je ne suis pas sponsorisée):
      le MP11 (2199€) qui est construit avec exactement la même mécanique que les CS.
      Les 2 autres modèles qui auraient pu me faire hésiter sont:
    • Roland RD800 (2199€)
    • Yamaha P255 (1395€)
  • Les pianos avec boîte à rythme:
    Si vous aimez jouer avec un rythme de batterie qui vous accompagne, choisissez plutôt votre piano en fonction des critères énumérés ci-dessus ou ci-dessous (meuble, scène ou arrangeur), et optez pour un modèle qui a une boîte à rythme intégrée. Ceci-dit de nos jours avec le nombre d’applications pour pc’s et tablettes qu’on trouve sur le marché (même gratuits), je ne vois plus vraiment l’intérêt. Vous aurez plus de choix pour un prix inférieur en connectant votre piano sur votre tablette ou votre ordinateur. De plus, vous aurez accès à toute une panoplie d’autres utilitaires.
  • les pianos arrangeurs: cvpJe vais essayer d’être brève et ça ne va pas être facile vu que j’ai principalement joué les 15 dernières années sur des pianos arrangeurs (CVP-105, CVP-503, PSR-900), et donc je les connais sous toutes leurs coutures. De plus ils peuvent faire tellement de choses.
    Bon déjà, c’est bien plus qu’un piano, il s’agit vraiment de toute une station de travail pour compositeur, arrangeur, …
    Il y a biensûr les Yamaha Tyros qui sont une légende et les Yamaha PSR mais ceux-là sont portables avec un clavier plus petit et un toucher de synthé. Ce ne sont donc pas des pianos.

    • En vrai touché de piano, il y a la série CVP de Yamaha qui est vraiment fabuleuse. En toucher de piano, je n’ai rien trouvé de comparable dans d’autres marques mis à part les Workstations mais c’est encore un autre domaine)
    • Ses avantages: un excellent touché, un immense choix d’instruments (pianos, violons, guitares, à vent, synthé, FX…), une boîte à rythme avancée, un système d’accompagnement automatique (vous choisissez un style de musique, vous jouez des accords avec la main gauche et tout un orchestre vous suit à votre rythme. Il intègre aussi les fonctions qu’on trouve dans les autres modèles: métronome, transposition, split du clavier, superposition de sons…
      Un moteur midi puissant qui vous permet d’enregistrer en multi pistes, mais aussi de jouer des fichiers midi en mode apprentissage ou en mode accompagnement et bien plus. De plus avec les diodes qui s’allument devant les notes à jouer, on peut apprendre le piano tout seul.
      Il est principalement conçu pour le Karaoké et donc est intégré d’un Voocoodeur (filtres sur la voix , corrige le pitch si on chante faux, ou en mode apprentissage il attend que vous ayez chanté le note juste avant de continuer…). Il lit les fichiers .wav et MP3, il affiche les paroles des chansons, on peut y connecter un écran externe d’ailleurs pour ça, il contient des leçons préenregistrées, un outil de recherche de styles et peut se connecter à internet pour télécharger des chansons ou des styles (site de Yamaha) et permet différents modes d’affichage de partitions.
      Je vais m’arrêter ici mais il fait encore beaucoup plus de choses.
      Il y a actuellement 3 modèles: CVP-701 (2599€), CVP-705 (4599€) et CVP-709(7590€).
      Evitez le 701, sinon vous allez regretter de ne pas avoir mis le supplément pour le 705. Il vaut mieux un CVP-609 si c’est une question de budget. Entre le 705 et le 709 il y a moins de différence, la base est exactement la même. Le supplément pour le 709 est justifié par la puissance des hauts-parleurs et du nombres de styles intégrés (enfin je trouve pas du tout justifié). Cela revient moins cher de connecter des hauts-parleurs externes et de connecter le piano à un ordinateur.
    • Ses faiblesses: le choix des styles intégrés sont pour la très grande majorité du style bal-musette ou karaoké. Ca plait à un certain public, mais il est plus difficile d’y créer des musiques actuelles (électronique…). Les sons de synthé intégrés sont basiques et quasi non paramétrables.
    • Ils conviennent donc aux pianistes qui composent et arrangent leurs morceaux ainsi qu’à ceux qui accompagnent un chanteur ou une chorale.
      Et si personnellement j’ai appris beaucoup de morceaux grâce aux différents modes d’apprentissage de ce type de piano, ce n’est pas un piano pour débutants.
  • Les synthétiseurs et workstations:
    kronos2_88
    Korg Kronos 2

    Même si l’on trouve aujourd’hui des synthés avec un vrai touché de piano, ils sont plutôt conçus pour la création de musique et surtout de sons, plus particulièrement électroniques.
    Il y a néanmoins une sous-catégorie à considérer: les workstations. Notamment le Korg Kronos 2 (3888€) qui a un excellent touché de piano, qui peut être considéré comme un piano arrangeur avec sa banque de sons, de rythme et arpégiateur intégrés, mais il permet aussi de créer ses propres sons.
    J’en suis tombée amoureuse à la seconde où j’ai joué la première note. Si j’avais suivi mon coeur plutôt que ma raison, c’est le Kronos 2 que j’aurais pris.

  • les claviers midi et claviers maîtres:

    Jusqu’à l’année dernière, je ne connaissais que les petits claviers midis qui servent principalement à la composition sur ordinateur (MAO). J’ai d’ailleurs toujours mon petit iRig qui me dépanne en voyage. Jusqu’il y a peu, c’est celui là que j’utilisais principalement pour écrire mes partitions d’ailleurs. La gamme de claviers midis, ou également appelés claviers maîtres, est très large et pourtant je ne l’avais jamais exploré en profondeur car je cherchais surtout des claviers de pianistes à touché réaliste et comme je n’en avais jamais vu nulle part en magasin, j’ignorais totalement que cela existait.
    Je ne vais parler ici que des claviers à touché de vrai piano:
    Le Kawai (encore une fois) VPC1(1399€) et le Native Instrument Komplete Kontrol S88 (celui que je viens d’acquérir).

    vpc1
    Kawai VPC1

     

      • Le gros avantage, c’est que toute la partie informatique se gère à partir de votre pc plutôt que d’être intégrée dans le piano comme tous les modèles précités. Cela veut dire que vous pouvez choisir vos sons à l’infini, les modifier à souhait et suivre les tendances actuelles. Pas de softs intégrés donc il ne peut pas se démoder.

        En fait, pour résumer le Kawai VPC1, vous sortez le clavier et ses marteaux d’un piano à queue, vous le mettez dans une boîte plus petite, vous rajoutez des connecteurs sophistiqués en dessous des touches et vous reliez le tout en midi à votre PC. Ils n’ont pas de hauts-parleurs, pas de sons intégrés, rien, nada, c’est du pur de dur. Je vous laisse découvrir le reste directement sur le site de Kawai, ça vaut le détour même si ce n’est pas un piano qui pourrait vous intéresser (cliquez sur la première image)

      • L’inconvénient, c’est qu’il n’est pas du tout autonome, il ne fonctionne que connecté à un pc/tablette ou autre instrument midi. Il faut être déjà assez à l’aise avec l’utilisation d’ordinateurs, pour pouvoir configurer les ports midis, choisir les logiciels adéquats, les banques de sons,  les installer et les utiliser.
      nis88
      KOMPLETE KONTROL S-88

       

    • Quant au Komplete Kontrol S88 de Native Instruments, sorti très récemment, le principe est un peu le même mais un peu plus sophistiqué encore. Si j’ai craqué finalement pour celui-là, après de très longues recherches, c’est parce qu’il dispose de suffisamment de curseurs pour pouvoir contrôler mes logiciels directement à partir du piano. Pour régler le volume de mes violons superposés à mon son de piano pendant que je joue, c’est nettement plus facile avec une molette sur le clavier que de le faire avec la souris de mon mac. Par contre, ce sont des touches en plastique, c’est l’horreur. Et une vraie galere a installer et configurer.
  • Conclusion:

    En fait pour  comparer ce que j’avais aimé ou ce qui me manquait dans tous les pianos que j’ai déjà eu:

    • j’avais aimé le touché de mon piano à queue (Yamaha GC1) et la vibration qui s’y dégageait mais pas moyen de jouer au casque ni d’avoir un bon enregistrement (J’ai encore mieux aimé le toucher et le son des Kawai à queue que j’ai pu tester en magasin)
    • mes plus beaux enregistrements ont été réalisés sur mon Kawai K2ATX en utilisant son module silencieux pour la sortie son, mais je n’aimais pas son touché dur de piano droit et surtout pas son son acoustique. D’ailleurs je ne l’ai utilisé qu’au casque. Donc un peu bête de s’encombrer de tout un grand meuble pour n’utiliser que son module électronique.
    • j’avais bien aimé les nombreuses fonctionnalités de mes 2 Yamaha CVP, mais les styles étaient un peu ringards. Je n’arrivais pas à régler les violons pour qu’ils soient aussi beaux que sur mon Kawai.

    Donc l’idéal aurait été un piano à queue Kawai avec le module ATX, mais ici à Londres je n’ai plus la place, ou du moins pas la place pour y mettre en plus un petit bureau juste à côté avec mon mac et faire mes enregistrements sans tout devoir bouger à chaque fois. Le VPC1 était la solution jusqu’à ce que Native Instruments sorte enfin un clavier 88 touches à touché lourd. Certes c’est un mécanisme Fazioli, donc légèrement différent, mais d’une extrême sensibilité et précision (dommage toutefois pour les touches en plastique). Combiné avec la suite Komplete Kontrol Ultimate, Cubase…. j’ai tout sous la main. Me reste maintenant à maîtriser tout cela parce que j’avoue c’est hyper complique a installer.

 

Conclusion finale:

Que ce soit pour l’achat de votre premier piano ou d’une mise à jour de votre ancien piano, ces informations devraient pouvoir au moins vous aider à vous orienter dans une catégorie ou une autre et surtout vous pousser à découvrir d’autres catégories auxquelles vous n’auriez pas pensé. Je suis passée pendant des années à côté de mon bonheur sans le savoir. Mais le plus important, surtout ne vous basez pas uniquement sur vos besoins. Un piano ça s’essaye, ça se joue, il faut revenir plusieurs fois au magasin et encore essayer jusqu’à ce que vous ayez un coup de foudre, là ce sera le bon. Si votre budget est restreint (il l’est toujours en quelque sorte), pourquoi ne pas opter pour un piano d’occasion. Evitez cependant les vieux pianos acoustiques droits d’occasion, c’est le pire investissement que vous pouvez faire même si vous l’avez reçu gratuitement. Vous devrez le raccorder tellement souvent que pour finir ça vous coûtera plus cher qu’un piano numérique entrée de gamme qui sera de toute façon 1000x meilleur tant au niveau touché que sonorité.

Share

2 Comments on “Comparatif pianos 2016

  1. Je voulais juste te mentionné si tu connaissais le Casio PX-560 j’ai vu sur YouTube le critique Manchuck qui analyse différents pianos, clavier, workstation et, autres il le conseille fortement et, aussi pour le prix même chez BONNAIR en France le conseiller de ce magasin il était très surpris du son de clavier et, de toutes les possibilités que possède ce clavier. Et en plus encore sur you tube le critique Piano Manchuck il compare ce clavier avec un korg kronos et, il me semble l’autre un kawai ou un yamaha de haute gamme et, il est très dur de faire une différence entre ces trois pianos ou claviers.Actuellement ce clavier m’intéresse mais, il y a aussi le piano numérique de Casio le AP-650 je parle actuellement avec un magasin proche de chez moi qui me fait une offre alléchante comme je lui ai dit je dois l’essayé avant et, je ne suis pas prêt pour l’instant pour l’acheté il est quand même assez dispendieux mais il semble être ce que je cherche.Pour tous les exemples que tu as donné cela aide et complique en même temps mais, tu as raison il en voir plusieurs avant d’être vraiment satisfait je te remercie pour tous tes analyses.

    • Bonjour,
      Effectivement PianoManChuck en parle avec beaucoup de bien de cette série de Casio mais je ne l’ai pas trouvé à l’essai ici à Londres. Par contre je connais bien les autres claviers avec lequel il compare les Casio et je suis entièrement d’accord avec lui sur ce qu’il dit des autres claviers. Ce Casio mérite donc sa place parmi les bons claviers. Cependant dans sa comparaison du Casio avec le MP11 de Kawai, et le Kronos de Korg, il ne compare que le toucher et le son du piano où ces différents claviers sont comparables mais tout à fait différents. Dans une autre vidéo, il explique la différence entre les mécaniques de Kawai, Yamaha et Fazzioli (utilisée par Korg, Casio et beaucoup d’autres marques). Ces 3 mécaniques sont excellentes mais différentes, et donc là c’est une question de goût ou d’habitude , il faut les essayer pour voir ce qu’on préfère. Quant au son, là aussi c’est assez subjectif. Ils ont tous un joli son de piano, Yamaha a généralement un son plus clair, plus net, plus métallique tandis que Kawai a un son plus rond, plus chaleureux, plus doux, et les autres c’est entre les 2. Là aussi c’est donc une histoire de goût et d’habitude . Les uns peuvent être meilleurs en écoutant par les hauts-parleurs intégrés tandis que d’autres sont meilleurs au casque. Donc tout dépend aussi de comment on compte sortir le son. (J’avais fait une comparaison du même morceau joué sur mon piano à queue et mon CVP 503, mon jeu était nettement plus nuancé sur mon acoustique mais au détriment de la qualité d’enregistrement qui doit se faire par micro, donc c’était toujours un dilemme de choisir avec quel piano j’allais faire mon enregistrement).
      Et dernière chose, la plus importante, si on compare le Casio avec le Kawai MP11, le Yamaha de scène et le Korg Kronos II, effectivement au niveau toucher et son, ils s’équivalent plus ou moins mais si le Casio est nettement moins cher que les autres c’est parce qu’il ne dispose pas du tout des mêmes fonctionnalités, le Korg est une Workstation complète par exemple. Pour faire la même chose avec le Casio il va falloir le connecter à un pc plutôt puissant avec une bonne carte son et acheter des bons Samples… Donc pour faire la même chose on dépassera rapidement le budget du Korg. Donc là tout dépend des besoins en fonctionnalités.
      Bref, on en a toujours pour son argent, reste à faire la part des choses entre payer pour la qualité du clavier ou pour le nombre de fonctionnalités, ou alors il faut mettre le prix fort pour un bon compromis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.